Les grandes étapes de la Révolution tranquille

 
Les deux mandats du gouvernement libéral de Jean Lesage, entre 1960 et 1966, sont ponctués par de nombreux bouleversements qui traduisent une volonté de changement des élites politiques. Cette entreprise de modernisation de la société québécoise entrera dans l'histoire sous le nom de Révolution tranquille.

1960
Élection des libéraux de Jean Lesage à l'Assemblée législative du Québec
Les libéraux de Jean Lesage remportent les élections générales avec 51,4 % des voix. Ils font élire 51 députés à l'Assemblée législative contre 43 pour leurs plus proches rivaux, les unionistes d'Antonio Barrette.
Cliquez pour en savoir plus.


1960
Création d'une Commission d'enquête sur l'administration provinciale
Le gouvernement libéral de Jean Lesage instaure une commission chargée d'enquêter sur les méthodes d'administration du gouvernement québécois. Elle s'attardera notamment sur la transaction entre l'Hydro-Québec et la Corporation de gaz naturel du Québec, survenue quelques années auparavant alors que l'Union nationale était au pouvoir.
Cliquez pour en savoir plus.


1960
Tenue d'une conférence inter-provinciale des premiers ministres à Québec
Le premier ministre du Québec, Jean Lesage , répète le geste du premier ministre Honoré Mercier qui, en 1887, avait convoqué à Québec la première conférence inter-provinciale.
Cliquez pour en savoir plus.


1960
Adoption par l'Assemblée législative d'une loi sur l'assurance-hospitalisation
Donnant suite aux recommandations de la Commission Favreau mise sur pied en janvier, le gouvernement libéral de Jean Lesage adopte un projet de loi sur l'assurance-hospitalisation. Il entrera en vigueur le 1er janvier 1961.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Adoption d'une mesure rendant la fréquentation scolaire obligatoire jusqu'à seize ans
En 1961, Paul Gérin-Lajoie , ministre de la Jeunesse et responsable de l'Instruction publique, fait adopter par l'Assemblée législative plusieurs mesures dont celle de la fréquentation scolaire obligatoire jusqu'à l'âge de seize ans. Les manuels scolaires seront également rendus gratuits.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Création du ministère des Affaires fédérales-provinciales
Le gouvernement libéral de Jean Lesage crée un ministère des Affaires fédérales-provinciales qui veillera à toutes les relations entre le gouvernement du Québec, ses ministères et organismes, et les autres gouvernements ou organismes à l'extérieur du Québec.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Création de l'Office de la langue française
L'Office de la langue française (OLF) est rattaché au ministère des Affaires culturelles qui vient d'être mis sur pied. Cet organisme gouvernemental est chargé de faire la promotion du français au Québec.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Création du ministère des Affaires culturelles du Québec
Le gouvernement libéral de Jean Lesage crée le ministère des Affaires culturelles dont le premier titualire, Georges-Émile Lapalme , sera assermenté le 28 mars 1961.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Annonce du remplacement des agences commerciales du Québec
Le gouvernement libéral de Jean Lesage abolit les agences commerciales du Québec et les remplace par des délégations générales.
Cliquez pour en savoir plus.


1961
Visite officielle du premier ministre Jean Lesage en France
Dans le cadre de sa visite officielle en France, le premier ministre du Québec, Jean Lesage , inaugure la Maison du Québec à Paris. Elle s'occupera des relations culturelles, économiques et techniques du Québec avec la France.
Cliquez pour en savoir plus.


1962
Parution du manifeste libéral intitulé «Maintenant ou jamais! Maîtres chez nous!!!»
À l'approche des élections provinciales qu'ils entendent mener sur le thème de la nationalisation des compagnies d'électricité, les Libéraux de Jean Lesage font paraître un manifeste dans lequel ils décrivent les grandes lignes du projet politique qu'il entendent défendre au cours d'un second mandat.
Cliquez pour en savoir plus.


1962
Création de la Société générale de financement
La mise sur pied de cet organisme fut suggérée en 1960 par la Fédération des Sociétés Saint-Jean Baptiste du Québec. Son objectif est de donner un coup de pouce à l'économie québécoise par la mise en valeur des ressources naturelles et la création de nouvelles entreprises.
Cliquez pour en savoir plus.


1962
Réélection des libéraux de Jean Lesage à l'Assemblée législative du Québec
Les libéraux de Jean Lesage remportent les élections générales avec 56,4 % des voix. Ils font élire 63 députés à l'Assemblée législative contre 31 pour leurs plus proches rivaux, les unionistes de Daniel Johnson.
Cliquez pour en savoir plus.


1962
Nationalisation de onze compagnies d'électricité par la Commission hydroélectrique du Québec
Un mois après la réélection de son gouvernement, le premier ministre du Québec, Jean Lesage , annonce que la Commission hydroélectrique du Québec (Hydro-Québec) déboursera 604 millions de dollars pour nationaliser onze compagnies d'électricité.
Cliquez pour en savoir plus.


1963
Publication du premier tome du rapport de la Commission Parent sur l'éducation au Québec
Dans ses conclusions, le rapport recommande la suppression des anciennes structures ainsi que la création d'un ministère de l'Éducation et d'un Conseil supérieur de l'éducation. Deux autres tomes paraîtront ultérieurement, en novembre 1964 et mars 1966.
Cliquez pour en savoir plus.


1964
Annonce par le premier ministre du Québec d'un projet de régime de retraite provincial
Le premier ministre Jean Lesage rend public son projet de régime des rentes provincial. Il prévoit une cotisation moyenne de 2,9 %, donnant droit à une pension égale à 25 % du revenu personnel.
Cliquez pour en savoir plus.


1964
Entrée en vigueur de la Loi 60 créant un ministère et un Conseil supérieur de l'Education
Le gouvernement libéral dirigé par Jean Lesage a présenté le projet de loi 60 en première lecture le 26 juin 1963. Il est sanctionné le 19 mars 1964. À cette occasion, Paul Gérin-Lajoie , le ministre de la Jeunesse, est assermenté comme ministre de l'Education.
Cliquez pour en savoir plus.


1964
Adoption par l'Assemblée législative de la Loi 16
La ministre libérale Claire Kirkland-Casgrain fait adopter par l'Assemblée législative la Loi 16 qui apporte d'importantes modifications au Code civil.
Cliquez pour en savoir plus.


1964
Entrée en vigueur du nouveau Code du travail au Québec
Quelques semaines après son adoption par l'Assemblée législative, la Loi 54 entre en application. Elle constitue le premier changement en profondeur dans les relations de travail au Québec depuis l'adoption de la Loi des différends ouvriers, en 1901.
Cliquez pour en savoir plus.


1964
Annonce par le premier ministre Jean Lesage du financement d'une aciérie
Le premier ministre Jean Lesage annonce que la Société générale de financement (SGF) va fonder une société qui construira et exploitera une aciérie de 225 millions de dollars.
Cliquez pour en savoir plus.


1965
Création de la Société générale d'habitation
Le ministre des Affaires municipales du Québec, Pierre Laporte , annonce la création de la Société générale d'habitation.
Cliquez pour en savoir plus.


1965
Dépôt d'un projet de loi créant la Société québécoise d'exploration minière
Le ministre des Richesses naturelles du Québec, René Lévesque , dépose un projet de loi prévoyant la création de la Société québécoise d'exploration minière (Soquem).
Cliquez pour en savoir plus.


1965
Sanction de la loi établissant la Caisse de dépôt et placement du Québec
Le gouvernement libéral de Jean Lesage a fait adopter par l'Assemblée législative une loi qui établit la Caisse de dépôt et de placement. Celle-ci est chargée de gérer les sommes d'argent recueillies par le Régime des rentes du Québec.
Cliquez pour en savoir plus.


1965
Obtention du droit de grève par les enseignants québécois
Le gouvernement libéral dirigé par Jean Lesage amende le Code du travail adopté en 1964 de façon à accorder aux enseignants le droit de grève.
Cliquez pour en savoir plus.


-
  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde