Gérald Tremblay (1942-) Homme politique

 

Il fait de longues études et obtient une maîtrise en administration des affaires de la Harvard Business School. Il développe ses compétences au cours des années 70 et 80 et accède à la présidence de la Société de développement industriel (SDI) entre 1986 et 1989. Sa carrière politique prend son envol la même année. Élu sous la bannière libérale dans la circonscription d'Outremont, il devient, à la demande du premier ministre Robert Bourassa, ministre de l'Industrie, du Commerce et de la Technologie. Au cours de ses cinq années à la tête de ce ministère, il développe notamment le concept des « grappes industriels » qui lui est cher. Réélu en 1994, il quitte son siège deux ans plus tard. Candidat à la mairie de Montréal pour la première fois en 2001, il défait le maire sortant Pierre Bourque. Il répète son succès quatre ans plus tard, toujours contre le même adversaire, par une marge encore plus confortable. Aux termes d'un mandat tumultueux, marqué de nombreuses controverses, Tremblay est également reporté dans ses fonctions en 2009. Il défait cette fois l'ex-ministre du Parti québécois Louise Harel, ainsi que Richard Bergeron.


En référence:

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=162,229996&_dad=portal&_schema=PORTAL http://www.radio-canada.ca/regions/special/nouvelles/Municipales2005/200510/06/005-MUN-BIO-TREMBLAY.shtml


  ©  Tous droits réservés - Bilan du Siècle Perspective monde